Le monde merveilleux des machines est déjà là.

La Poste, tout un poème !!


9hOO, je franchis la porte de la poste, j'ai besoin d'un timbre... personne à la machine, super je me dis ça va aller vite.  Il y a trois personnes qui attendent pour le guichet. Je pianote , tic tic tic un timbre 58 centimes, c'est pas donné quand même. J'ouvre mon porte-monnaie pour chercher l'argent, ah crotte, j'ai seulement 45centimes puis un billet de 20€. faut faire la monnaie. Je reprends ma lettre, je vais au changeur y mettre mon billet pour faire de la monnaie. Une fois, il ressort. Une deuxième fois, il ressort, la moutarde commence à me monter au nez. Je le plie un peu, je le détends, je le courbe, je le mets lentement, je le mets vite... il ressort à chaque fois. Une femme voyant mon exaspération, me propose gentiment de la monnaie, mais sur 20€ elle a pas. Elle me donne 1€. Très généreux et humain de sa part. Munie de mes 1€ je retourne donc vers la machine à timbres, mais entre-temps une dame qui faisait la queue est allée à la machine, et ne sait pas s'en servir. Quand elle eut fini sans obtenir ce qu'elle voulait, je recommence l'opération. Tic tic tic, payer. Je mets ma pièce de 1€ une fois, elle tombe. Une deuxième fois, elle tombe. J'ai envie de casser quelque chose. Je n'ai pas d'autre choix que d'aller faire la queue qui n'a pas bougé d'un iota depuis que je suis arrivée.

J'attends donc dans la queue en discutant nouvelle ère avec ma généreuse donatrice, et là je me dit que j'aurais peut-être pu payer mon timbre par carte bleue mais bon 58centimes par carte, mumm... sauf qu'à la machine, entre-temps est arrivé un gars avec un colis, qui remplit un millier de coordonnées sur l'écran tactile.... je reste donc dans la file d'attente, puis vient enfin mon tour. Je demande traditionnellement (comme autrefois) un timbre à la guichetière qui m'aurait refusé de le vendre si la machine marchait. 58 centimes qu'elle me dit. Je lui donne l'argent, elle me rend la monnaie, prend ma lettre, elle me dit merci au revoir. ça semble simple d'un coup...

Je sors de la poste.

9h20.